Passer au contenu

/ Département de sciences biologiques

Rechercher

Navigation secondaire

Station de biologie des Laurentides

Plateforme

Responsables :

Autre courriel : sbl@umontreal.ca

Web : Page Facultaire (départementale, école)

Web : Site Web de l’unité de recherche

Information : 450 563-3111

Télécopieur : 450 563-4642

La Station de biologie des Laurentides, ci‐après nommée « la Station », est une infrastructure universitaire d’enseignement et de recherche relevant de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal. Elle est située à Saint‐Hippolyte, dans une région boisée et montagneuse caractéristique des Basses Laurentides et du Bouclier canadien. Elle occupe un territoire de 16,4 km2 de forêt décidue loué à la Couronne.

La mission de la Station est triple :

  1. Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, elle s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.
  2. Jouissant du statut d’aire protégée (« un territoire, en milieu terrestre ou aquatique, géographiquement délimité, dont l’encadrement juridique et l’administration visent spécifiquement à assurer la protection et le maintien de la diversité biologique et des ressources naturelles et culturelles associées »), elle assure la conservation de la biodiversité et des écosystèmes de la région des Basses Laurentides.
  3. Elle assume un rôle social en tant que laboratoire d’idées en environnement et développement durable (EDD) et site de sensibilisation des étudiants aux enjeux de l’EDD, notamment dans le cadre de programmes de formation en lien avec l’EDD; elle est une référence en matière de développement durable pour la région des Laurentides.

Média

Un laboratoire au cœur de la nature

Forum en clips a visité la Station de biologie des Laurentides, un véritable laboratoire naturel pour les chercheurs et étudiants en sciences biologiques de l'Université de Montréal.

Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, la Station s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.

Les activités de recherche 2/3

Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, la Station s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.

La Station de biologie est ouverte à l’année et on peut y séjourner d’une à plusieurs journées. Un service d’hébergement et de repas est offert pour les usagers, ainsi que différents autres services et équipements.

L'hôtellerie

La Station de biologie est ouverte à l’année et on peut y séjourner d’une à plusieurs journées. Un service d’hébergement et de repas est offert pour les usagers, ainsi que différents autres services et équipements.

Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, la Station s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.

Les activités de recherche 1/3

Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, la Station s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.

La Station de biologie des Laurentides est située à 75 km au nord de Montréal, au cœur des Basses Laurentides, sur un terrain montagneux caractéristique du Bouclier canadien. On y trouve une quinzaine de lacs ainsi que plusieurs marécages et tourbières drainés par environ 50 km de ruisseaux.

Le campus – Vue aérienne

La Station de biologie des Laurentides est située à 75 km au nord de Montréal, au cœur des Basses Laurentides, sur un terrain montagneux caractéristique du Bouclier canadien. On y trouve une quinzaine de lacs ainsi que plusieurs marécages et tourbières drainés par environ 50 km de ruisseaux.

Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, la Station s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.

Les activités de recherche 3/3

Par le biais des projets de recherche de ses utilisateurs, la Station s’institue en tant qu’observatoire et site de référence des effets des changements climatiques et de l’usage du territoire sur les environnements aquatique et terrestre.

Aperçu du bioblitz en images

Aperçu, en images, du marathon d’observation de la forêt et des eaux organisé en juin 2017 à la Station de biologie des Laurentides.

Inauguration de la Station de biologie en 1965. De gauche à droite : Pierre Jolicoeur, directeur intérimaire de la Station de biologie; Mgr Irénée Lussier, recteur; Henri Fabre, doyen de la Faculté des sciences.

Création de la Station de biologie de l’Université de Montréal (SBUM)

Inauguration de la Station de biologie en 1965. De gauche à droite : Pierre Jolicoeur, directeur intérimaire de la Station de biologie; Mgr Irénée Lussier, recteur; Henri Fabre, doyen de la Faculté des sciences.

Équipe

Affiliations

  • Ministère du développement durable de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques
  • Organization of Biological Field Stations (OBFS)
  • Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU)
  • GRIL - Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique
  • Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
  • Organization of Biological Field Stations
  • Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU)

Expertises

  • Sciences naturelles et génie
  • Environnement et développement durable
  • Sciences de la vie
  • Amériques
  • Amérique du Nord
  • Canada

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :