Passer au contenu

/ Département de sciences biologiques

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Soutenance de thèse en biologie sur le mercure, arsenic et sélénium au Burkina Faso

Le titre complet de la thèse est « Mercure, arsenic et sélénium au Burkina Faso : bioaccumulation, transfert trophique dans les systèmes aquatiques et évaluation de bioaccessibilité chez les humains » .

Soutenance de thèse de doctorat en sciences biologiques d’Ousséni Ouédraogo à l’Université de Montréal.

Résumé
Cette étude a évalué les niveaux de contamination en mercure, arsenic et sélénium des systèmes aquatiques au Burkina Faso, une région d’Afrique sub-saharienne soumise à une exploitation minière intensive. Le risque potentiel pour la santé de la faune aquatique et des humains a été évalué en considérant les effets des interactions antagonistes des trois éléments chimiques. Une expérience de simulation de la digestion humaine a aussi permis de montrer que les modes de cuisson du poisson avant consommation influencent le degré d’exposition au mercure. De plus la prise simultanée de café ou de thé au cours d’un repas de poisson réduisent considérablement cette exposition chez les humains. Ces résultats, sous réserve de validation par des modèles animaux suggèrent la prise en compte des habitudes alimentaires dans l’évaluation de risque d’exposition au mercure.

Directeur de recherche : Marc Amyot, Département de sciences biologiques de l’Université de Montréal.

Jury

  • Présidente-rapporteuse : Bernadette Pinel-Alloul
  • Directeur de recherche : Marc Amyot
  • Membre du jury : Marc Michel Lucotte, Université du Québec à Montréal, GEOTOP
  • Examinateur externe : Daniel Cossa, Ifremer, Centre Méditerranée
  • Représentant du doyen de la faculté : Sébastien Sauvé, Département de chimie

Département de sciences biologiques

Faculté des études supérieures et post-doctorales