Passer au contenu

/ Département de sciences biologiques

Je donne

Rechercher

Marie-Hélène Brice

Doctorat

Superviseurs: Pierre Legendre (Université de Montréal) et Marie-Josée Fortin (University of Toronto)

Contact

Pavillon Marie-Victorin, local: F-227
90 avenue Vincent-d’Indy

marie-helene.brice@umontreal.ca

ResearchGate

Site personnel

Expertises de recherche

Projet

Avec les changements climatiques, les niches climatiques optimales de nombreuses espèces d’arbre devraient se déplacer vers le nord par des centaines de kilomètres au-delà de leur limite actuelle. Toutefois, la vitesse de migration des arbres risque de ne pas être suffisante principalement en raison de leur grande longévité et de leur capacité de dispersion limitée. De plus, alors que la compétition par les espèces résidentes et les propriétés du sol peuvent freiner l’établissement de nouvelles espèces, les perturbations naturelles et anthropiques risquent d’interagir avec les changements climatiques, ce qui pourrait ralentir ou encore accélérer ces migrations. Ainsi, une redistribution majeure des espèces est attendue, mais il demeure incertain de quelle manière les communautés vont répondre à l’effet synergique de ces multiples facteurs. Le principal objectif de ma thèse est de comprendre et démêler l’influence de ces facteurs environnementaux sur les changements temporels des communautés forestières au cours des dernières décennies. Pour ce faire, j’analyse les changements de composition en espèces dans plus de 10 000 parcelles d’inventaires forestiers du Québec méridional (1970-2016) selon différents points de vue. Dans un premier temps, ce projet a permis de quantifier comment le climat et les perturbations contribuent aux changements de composition des forêts et montrer que ces changements entrainent une thermophilisation des communautés, c.-à-d. une augmentation des espèces adaptées au climat plus chaud. Par la suite, un modèle multi-état mettra en lumière les conditions environnementales (climat, type de sol, perturbations) qui favorisent ou empêchent les transitions entre différents types de communautés forestières (e.g. "regime shifts" de forêt mixte vers tempérée). Enfin, l’analyse de la probabilité de recrutement des arbres en réponse aux changements climatiques, aux perturbations et à leur interaction permettra de mieux comprendre les mécanismes biologiques derrière les changements d’aire de répartition.

 Mots clés

  • forêts
  • écologie des communautés
  • changements climatiques
  • perturbations

Publications

- Cazelles, K., Bartley, T., Guzzo, M.M., Brice, M-H., MacDougall, A.S., Bennett, J.R., Esch, E.H., Kadoya, T., Kelly, J., Matsuzaki, S., Nilsson, K.A., McCann, K.S., 2019. Homogenization of freshwater lakes: recent compositional shifts in fish communities are explained by gamefish movement and not climate change. Global Change Biology gcb.14829. doi.org/10.1111/gcb.14829

- Brice M-H., Cazelles K., Legendre P., Fortin M-J., 2019. Disturbances amplify tree community responses to climate change in the temperate–boreal ecotone. Global Ecology and Biogeography geb.12971. doi.org/10.1111/geb.12971

- Deschênes É., Brice M.-H., Brisson J., 2019. Long-term impact of a major ice storm on tree mortality in an old-growth forest. Forest Ecology and Management 448, 386–394. doi.org/10.1016/j.foreco.2019.06.018

- Delmas E., Besson M., Brice M-H., Burkle L., Dalla Riva G., Fortin M., Gravel D., Guimarães P., Hembry D., Newman E., Olesen J., Pires M., Yeakel J., Poisot T., 2018. Analysing ecological networks of species interactions: Analyzing ecological networks. Biological Reviews 94, 16–36. doi.org/10.1111/brv.12433

- Brice M-H., Pellerin S., Poulin M., 2017. Does urbanization lead to taxonomic and functional homogenization in riparian forests? Diversity and Distributions 23, 828–840. doi.org/10.1111/ddi.12565

- Brice M-H., Pellerin S., Poulin M., 2016. Environmental filtering and spatial processes in urban riparian forests. Journal of Vegetation Science 27, 1023–1035. doi.org/10.1111/jvs.12425

- Brice M-H., Bergeron A., Pellerin S., 2014. Liana distribution in response to urbanization in temperate forests. Écoscience 21, 104–113. doi.org/10.2980/21-2-3692

Enseignement

- Stage d’écologie végétale (BIO3753)

- Stage d’écologie forestière (BIO2703)

- Biostatistique 2 (BIO2042)

- Biostatistique 1 (BIO2041)