Passer au contenu

/ Département de sciences biologiques

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Chaire de recherche du Canada en génomique microbienne évolutionnaire

Chaire de recherche du Canada

Responsables :

Personne contact : jesse.shapiro@umontreal.ca

Web : Autre site web

Web : Autre site web

Information : 514 343-6033

Suivre l’évolution des génomes microbiens


La plupart de la diversité génétique et métabolique qui existe, et a existé depuis des milliards d'années sur la terre, est de nature microbienne. Mais ce qui est encore plus impressionnant, mis à part le volume même de cette diversité microbienne, est sa nature dynamique : les microbes évoluent et s’adaptent constamment.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génomique microbienne évolutionnaire, Jesse Shapiro vise à mieux comprendre l’évolution des microbes et leurs processus d’adaptation à leur environnement. Pour ce faire, il suit des populations microbiennes en temps réel au moyen du séquençage de l’ADN de souches individuelles et de métagénomes (l'ADN de communautés entières).

Par exemple, Shapiro et son équipe étudient les microbes dans l’intestin humain (en particulier le choléra), les microbes présentes dans les virus hémorragiques (Lassa et Ebola), et l’évolution de la résistance aux antibiotiques des microbes.

M. Shapiro et son équipe cherche à répondre à des questions évolutionnaires fondamentales : comment par exemple les bactéries qui se reproduisent par division cellulaire clonale, et qui partage de l’ADN avec des parents éloignés, peuvent évoluer en espèces nouvelles et distinctes. Plus précisément, les chercheurs développent des méthodes pour identifier les mutations génétiques qui entraînent des caractéristiques importantes, comme la résistance aux antibiotiques ou la virulence, et qui permettent aux bactéries d’utiliser les ressources disponibles dans des écosystèmes précis et de rivaliser pour ces ressources.

Cette recherche dévoilera le monde microbien sous un nouveau jour en faisant la lumière sur les processus évolutionnaires qui affectent notre environnement et notre santé. Le but ultime est de pouvoir échantillonner n’importe quel habitat (qu’il s’agisse d’un lac ou d’un patient infecté) pour ensuite faire le séquençage d’ADN microbien de cet habitat pour prédire les risques potentiels et les options d’intervention. 

Équipe

Axes de recherche

Génomique évolutionnaire en temps réel
Comprendre les mécanismes de différenciation écologique dans les populations microbiennes naturelles
Mesure de l'évolution intra-hôte des populations virales par les fièvres hémorragiques aiguës
Cadre pour la détection de signatures de sélection positive dans les génomes microbiens

Expertises

  • Sciences naturelles et génie
  • Sciences pures

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :