Editer votre profil

Lapierre, Jean-François

Professeur adjoint

Contact :

  • Téléphone 514-343-6792 Pav. PAVILLON MARIE-VICTORIN \ bur. F-058

Site Web
Site Web

Lapierre, Jean-François

Expertises de recherche

Les écosystèmes aquatiques sont des “points-chauds” biogéochimiques dans un paysage complexe exposé à des changements rapides en termes d’utilisation du territoire, d’hydrologie et de climat. Les voies qui relient ces pressions dans le paysage au fonctionnement des écosystèmes aquatiques demeurent mal comprises, cependant, dû à des difficultés fondamentales qui limitent notre capacité à transposer les connaissances acquises sur les processus locaux pour comprendre les patrons à grande échelle.

Ma recherche est à l’interface de la biogéochimie et de l’écologie du paysage et se concentre sur le couplage entre les processus écologiques et biogéochimiques à travers des gradients environnementaux, lesquels dictent les patrons temporels et spatiaux de la matière organique dissoute (MOD), une variable maîtresse avec des effets directs et indirects sur virtuellement tous les processus qui ont cours dans les lacs, rivières et milieux humides. Le but ultime de mon programme de recherche est de d’identifier les voies biogéochimiques qui relient les changements rapides dans le paysage au sort du carbone, des nutriments et des contaminants dans les eaux continentales.

Champs d'expertise

Projets en cours

  • La biogéochimie de la MOD dans les écosystèmes aquatiques. Comment l’hydrologie, le couvert de surface et l’utilisation du territoire affectent-ils les propriétés optiques et chimiques de la MOD, sa dégradabilité, et ses impacts sur les processus aquatiques?
  • L’importance des échelles spatiales pour relier les propriétés du climat, du paysage et des écosystèmes aquatiques. Comment des variables avec des structures spatiales contrastées sont-elles reliées à travers les échelles spatiales, et comment cela se traduit dans les patrons sub-continentaux en biogéochimie aquatique?
  • Couplage dans les dynamiques du carbone, des nutriments et des contaminants à travers des gradients environnementaux. Comment des pressions reliées à l’activité humaine (utilisation du territoire, développement hydro-électrique, changements climatiques) affectent le couplage dans les sites et les moments clés impliqués dans les pertes et les gains de carbone, de nutriments et de contaminants au niveau du paysage?

Publications principales

Cours donnés au département ce trimestre